• Accueil
  • > POESIE
  • > (P) La sorte d’ombre / extrait (Jean-Pierre Colombi)

(P) La sorte d’ombre / extrait (Jean-Pierre Colombi)

Colombi-Jean-Pierre-Le-Sorte-D-ombre-Livre-876348925_ML

 Il existe une sorte d’ombre

dans la mort où je te ressemble

Près de la mer par le mutisme

d’un oiseau qui s’était posé

 

entre les algues je veillais

Quand l’oiseau des algues s’est tu

nous étions dans un arc-en-ciel

lui et moi où tu revenais

 

de l’horizon avec les vagues

Je suis allé vers le ressac

comme si c’étaient des diamants

Je les ai versés sur ma tête

 

Je suis revenu sur mes pas

et j’ai vu que tout était vrai

Je veux l’écrire devant moi

avec de l’ombre sur le sable

 

Les tiges brisées par le vent

qui tiennent encore à des fibres

creusent des cercles concentriques

sur les dunes déjà marquées

 

de pattes d’oiseaux et d’insectes

Pendant ce temps je te regarde

Les vagues reviennent toujours

et je sais que tout est parfait

 

Commentaires:

Une Réponse à “(P) La sorte d’ombre / extrait (Jean-Pierre Colombi)”

  1. jaclyn
    jaclyn écrit:

    c’est beau!

    Dernière publication sur Pas de nouvelles bonnes nouvelles : Une secrétaire en péril (Episode 25: Agence inconnue)

Laisser un commentaire

«
»