• Accueil
  • > POESIE
  • > Self portrait (Clément Magloire-Saint-Aude) :

Self portrait (Clément Magloire-Saint-Aude) :

Magloire s

 «On cherche qui, depuis le Sphinx, eût dans de telles limites réussi à arrêter le passant. Dans la poésie française, parfois Scève, Nerval, Mallarmé, Apollinaire… Mais vous savez bien que tout est beaucoup trop lâché aujourd’hui. Il y a une seule exception: Magloire-Saint-Aude.»
(André Breton / La Pléiade, Tome III, La Clé des champs, page 766 et notes pages 1375 et 1376)

André Breton

___

Self portrait

Sa morve polluant sa moustache de cinq jours, noire, à l’encontre de ses joues envahies de broussaille couleur craie, en habits de dévoyé, sandales disloquées, le poète, aux portes du cabaret, redit la chanson du rebelle.

La bave des fantoches n’éclabousse pas l’orgueil de ses haltes, quand, vomi, ridé, ses soifs multipliées brûlent son chant.

Paupières fermées aux vertiges des bistrots, quand sonne le glas des attitudes, il hurle, le long des avenues, son monologue hanté de réminiscences.

Les libéralités de l’ami le conduisent aux apothéoses, car, Mallarmé: « Surtout, frère, ne vas pas acheter du pain ».

 {Magloire-Saint-Aude / 1912~1971}

Commentaires:

Laisser un commentaire

«
»