(P) Le séminariste (André Frédérique)

(P) Le séminariste (André Frédérique) dans POESIE fred51e7h5p828l._-201x300
à jean Chouquet

Je fus au séminaire au temps de mon enfance
On savait s’amuser en ce temps un peu vieux
On disait des paters on faisait pénitence
Le Dimanche on sortait pour aller voir les vieux

Devant un crucifix on disait des prières
Quand la tonsure est fraîche le cœur est tout joyeux
On mangeait du bouillon, on buvait de l’eau fraîche
Le Dimanche on sortait pour aller voir les vieux

Le vicaire général nous invitait souvent
A entendre sa mère chanter « Mamzelle Nitouche »
Tout en l’accompagnant sur son piano à vent
Il faisait le clairon, c’est dur, avec la bouche

On était un peu diable au soir du réveillon 
Et l’on se permettait de parler dans les douches, 
On avait droit au vin – coupé d’eau – et au thon 
On faisait le clairon, c’est dur, avec la bouche.

{André Frédérique, 1915~1957, in Histoires Blanches}

Commentaires:

Laisser un commentaire

«
»