(P) Alexandre Blok :

(P) Alexandre Blok : dans POESIE bloksomov-234x300

(Blok par Somov)

 

NUIT, rue, pharmacie, réverbère.

Une lumière absurde et terne.

Même si tu vis encore un quart de siècle

Tout sera pareil. Il n’y a pas d’issue.

Puis, tu mourras et tout reprendra du début.

Tout se répétera comme avant :

Nuit, rides glacées du canal,

Pharmacie, réverbère, vent.

 (10 octobre 1912).

{Alexandre Blok / 1880~1921 – Traduction de Sophie Laffitte, © Seghers)}

Commentaires:

Laisser un commentaire

«
»