(P) Poème de Bertolt Brecht

(P) Poème de Bertolt Brecht dans POESIE timthumb-1-300x150

L’heure n’est pas à la poésie

Je sais bien: On n’aime que

Les gens heureux. Leur voix

Nous plaît. Leur visage est beau.

 

L’arbre étiolé de la cour

Dénonce l’aridité du sol, mais

Les passants le traitent d’estropié

A juste titre.

 

Je ne vois

Ni les bateaux verts ni les joyeuses voiles du Sund. De tout cela

Je ne vois que le filet déchiré des pêcheurs.

Pourquoi ne parlé-je que

De la quadragénaire qui chemine le dos voûté?

 

Les seins des jeunes filles

Sont chauds comme aux temps passés.

 

Une rime dans ma chanson

Me semblerait presque être une insolence.

 

En moi s’affrontent

L’enthousiasme à la vue du pommier en fleurs

Et l’effroi lorsque j’entends les discours du barbouilleur.*

Mais seul le second

Me pousse à ma table de travail.

 

(* Hitler, qui voulait devenir peintre en suivant l’Ecole des Beaux-Arts de Vienne.)

{Bertolt Brecht (1898~1956)}

Commentaires:

Laisser un commentaire

«
»