(P) Carl Sandburg :

(P) Carl Sandburg : dans POESIE a220px-carl_sandburg_nywts
* La poésie est le tracé des trajectoires que parcourt un fini, jusqu’aux points infinis de ses échos.

* La poésie est un écho qui demande à une ombre danseuse d’être sa partenaire.

* La poésie est un ciel assombri par une migration de canards sauvages.

* La poésie est la recherche de syllabes qui feraient feu sur les barrières de l’inconnu et de l’inconnaissable.

* La poésie est l’accomplissement d’une synthèse entre jacinthes et biscuits.

* La poésie est un document imaginaire qui explique comment on fait des arcs-en-ciel et pourquoi ils disparaissent.

* La poésie est l’arrangement cinétique de syllabes statiques.

* La poésie est une trace fossile, dans une pierre, d’une nageoire et d’une aile, avec entre elles un serment illisible.

* La poésie est une mathématique mystique et voluptueuse du feu, des cheminées, des gaufres, des pâquerettes, des hommes et des couchants pourpres.

{Carl Sandburg, 1928}

Commentaires:

Une Réponse à “(P) Carl Sandburg :”

  1. sandra
    sandra écrit:

    « La poésie est le journal d’un animal marin qui vit sur terre et qui voudrait voler. »
    Carl Sandburg

Laisser un commentaire

«
»